14/05/2017

* Humains qui sommes nous. * ( Par Cyrille Odon - Octobre 2015.)

 

***--Prologue--***

“L'existence des extra-terrestres et les signes de leurs visites régulières sur la terre ne font aucun doute. Je ne peux pas dire d'où ils viennent, mais les preuves de leur présence sont écrasantes".

                                                                                   Edgar Mitchell, astronaute

 wpad78257a_06.png

 

 

 

 

***.....Pour comprendre l’état de déchéance de nos civilisations que nous disons “modernes” nous ne saurions nous contenter, en toute rigueur, des versions conventionnelles et académiques frileuses, passéistes voire minimalistes sinon erronées, relatives à notre Terre et à ses humanités. Lesquelles humanités, telles des vers installés dans /sur ce somptueux fruit planétaire appelé Terre, considéré comme l’un des plus beaux de notre système solaire, et la rongeant sans relâche.

***.....Et nous ne saurions nous contenter de penser que "l’homme  moderne " n’a que pour seul ancêtre l’homo sapiens sapiens à l’ascendance encore obscure, et dont l’ancêtre serait un bipède vieux de 4 millions d’années : «Australopithecus amanuensis» découvert au Kenya, venu récemment détrôner la célèbre « Lucy » découverte en Éthiopie, et plus « jeune » d’un million d’années.

***.....Au demeurant, nous ne saurions ignorer le point de vue du Prix Nobel 1973 de Physiologie & Médecine, le Dr Francis Crick, considérant qu’il y a environ 300.000 ans (et après un demi million d’années d’évolutions minimes), l’homo érectus se transforma soudain en homo sapiens avec une augmentation de 50% de la capacité de sa boite crânienne, sans qu’il soit possible d’expliquer les raisons d’une transformation si soudaine… hormis de considérer la possibilité que des visiteurs de l’espace aient su croiser leurs propres gènes avec ceux de l’homo érectus  primitif.

***.....Seule cette hypothèse permet de rendre compte d’une différenciation aussi soudaine et importante, qu’aucune spécialisation évolutive naturelle ne peut permettre d’envisager. ***.....L’homo sapiens ne peut donc être que le fruit d’hybridations réalisées par des biologistes extranéens, lui apportant le fameux « chaînon manquant ». En témoignerait la très ancienne légende de l’Épopée de la Création, inscrite sur des tablettes d’argile découvertes dans les ruines de la bibliothèque assyrienne d’Assourbanipal de Ninive, au nord de la Mésopotamie, qui désignent comme  créateur de l’homo sapiens le Dieu Enki, Prince  de la Terre(1) ; lequel fonda en Mésopotamie la toute première des Écoles des Mystères : « La Confrérie du Serpent », la plus ancienne des sociétés secrètes.

***.....Aussi, est-il plus que vraisemblable que nous ayons comme ancêtres d’autres hominidés que les primates des Terres africaines pour la raison que, déjà, de par l’omnivers, bien des civilisations non terrestres incommensurablement plus évoluées que celles de notre XXe siècle sur Terre, voyageaient depuis des millions d’années de planètes en planètes(2), de systèmes solaires en systèmes solaires, d’univers en univers, ensemençant les mondes… et découvrant un jour la Terre et ses primates, puis certaines de ses communautés humanoïdes ayant survécu à des cataclysmes terribles en se réfugiant sous terre pour y développer des techniques encore inconnues des êtres humains vivant aujourd’hui à sa surface.

(cf. notamment <http://stopmensonges.com/le-journal-de-bord-de-lamiral-richard-e-byrd-fev-mars-1947-vol-dexploration-au-dessus-du-pole-nord-la-terre-interieure-mon-journal-secret/>).

 

D’abord ils nieront la chose ; ensuite ils la minimiseront.

Enfin ils diront que cela se savait depuis longtemps.

Alexander con Humbolt

 

« Que chacun raisonne en son âme et conscience,

qu'il se fasse une idée fondée sur ses propres lectures

et non d'après les racontars des autres »

Einstein

 

Qui a enseigné aux hommes le secret de l’écriture et des nombres, et la           mesure des années ; l’ordonnance des jours et des années ? A lire dans la forme des nuages et l’ordonnance des étoiles ?

  Rouleau d’Emod - Manuscrits de la Mer Morte

 

Dans l’échelle du cosmique, seul ce qui est fantastique a des possibilités d’être vrai.

                                                                             Teilhard de Chardin

 

19:05 Écrit par Arthur WILDSCHÜTZ dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.