16/07/2017

***Il y a tristement 1 an.*** (par Karmanda Maghi)

*** Mon hommage et ma révolte :

Reste t'il une vie pour la mère à qui la mort a ravi son enfant ?***

 

*** Croire que tu dors encore…***

Arrache moi le cœur, arrache moi les yeux
Et un par un, les ongles si tu veux
Je veux hurler peu importent les cris
Que la douleur me dise : Il est encore en vie…

Qu’à t-on fait à ma chair, à cette descendance
Que je n’entendrai plus, sa vie a fait silence
Vous avez décidé que tout devait finir
Une balle perdue il n’a plus d’avenir !

À quoi servent mes bras, s’ils ne sont plus berceau
À quoi sert mon amour s’il ne te tient plus chaud
À quoi me sert ce corps quand le tien est bien mort.
Te prendre dans mes bras, croire que tu dors encore.

Cruelle est la souffrance à devoir te survivre
Que fait-on des mères amputées de sourires
L’enfant laisse sa vie, la mère la sienne aussi
À vous, ses assassins mains jointes je vous prie

Prenez ma vie, à cette terre plus rien me lie
Une balle perdue, il n’y a plus d’avenir
Je ne peux pardonner, juste haïr et maudire
Prenez ma vie sans avenir, juste en finir.

Karmanda  Maghi 05-02-15  TDR  ©19989708_1588279187857774_6925245871362722212_n.jpg
 illustré  par Guernica de  Pablo Picasso

 

 

11:14 Écrit par Arthur WILDSCHÜTZ dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.